• Révision Français

     Outils pour l’analyse de texte

     

     

       Les figures de style.

     

    Afin de livrer une vision poétique du monde, les poètes ont recours à de nombreuses figures de style.  

    Attention !! On trouve aussi des figures de style dans des texte qui ne sont pas des poésies : cela permet aux auteurs de mieux faire comprendre leur message.

     

    -        La comparaison : La comparaison est une figure de style dans laquelle le comparé et le comparant sont liés par un outil de comparaison (« comme », « pareil à », « tel que » ...) : « tes yeux sont comme un océan dans lequel je me noie ».

     

    -           La métaphore : La métaphore est une figure de style qui consiste à rapprocher un comparant et un comparé sans utiliser d'outil de comparaison : « Je me noie dans tes yeux ».

     

    -           La personnification : La personnification est une figure de style qui consiste à donner vie à un être non animé : "La rue assourdissante autour de moi hurlait"

    -          L’oxymore : 2 mots contraires dans une même phrase. « Innocents dans un bagne, anges dans un enfer ».

     

    -          Répétitions ou anaphores : permettent d’insister sur tel ou tel sujet ET ça donne du rythme au poème (comme les rimes !) ou au texte (cela le rend plus facile à retenir aussi). 

     

    -          Hyperbole : exagération : « c’est un géant » pour dire de quelqu’un qu’il est grand, ça permet de marquer les esprits 

     

     

     Les pronoms personnels 

     

    -           Le « je » montre l’implication de l’auteur (engagé dans ce qu’il dit) 

    -           Le « on » est impersonnel 

    -          Les « vous » et « tu » peuvent montrer que l’auteur s’adresse directement à son interlocuteur. 

     

     Les types de discours : 

     

    -           Discours direct : -La femme : « Est-ce que tu vas bien ? ». Le discours direct rend le récit plus vivant car on fait parler directement les personnages, avec leur vocabulaire. 

    -          Discours indirect : « La femme lui demande si il va bien ». 

     

     Types de phrases (ponctuation) : 

     

    -          Interrogatives : servent à interpeller le lecteur, on s’adresse à lui, on l’oblige à réfléchir. OU ça peut être une interrogation du narrateur pas sûr de lui, qui se pose des questions... 

    -          Exclamatives : peuvent montrer la colère, l’énervement, la surprise, la joie... 

    -          Affirmatives/déclaratives : peuvent montrer qu’on est sûr de soi et/ou calme 

     

     Le champ lexical :

     

    Pour repérer le champ lexical d’un texte il faut trouver des mots autour d’un même thème. Exemple : combat, sang, blessure, affrontement = champ lexical de la guerre.

     

     Objectivité et subjectivité :

     

    -          Dans un texte, l’auteur peut être objectif, c’est-à-dire qu’il ne donne pas son avis, il ne prend pas position : « La télévision est en panne ».

     

    -          Un auteur peut aussi être subjectif :

    ü   Pour préciser si l'on est sûr ou non de ce qu'on avance ; Exemples : La télévision est certainement en panne. (expression d'une certitude) La télévision est peut-être en panne. (expression d'un doute)

    ü   Pour dire ce que l'on en pense. Exemples : Malheureusement, la télévision est en panne. (appréciation négative) C'est une chance ! La télévision est en panne. (appréciation positive)

    ü  Les mots et expressions qui servent à exprimer l'opinion de l'énonciateur sont des modalisateurs. Les modalisateurs peuvent être : 

    •  Des adverbes ou locutions adverbiales : peut-être, probablement, sans doute… ;
    •  Des groupes nominaux prépositionnels : à mon avis, pour moi, selon moi… ;
    •  Des verbes : je pense, je crois, je suis convaincu(e), il m'apparaît…

    Remarque : l'emploi du conditionnel sert souvent à exprimer le doute ou la probabilité.
    La télévision serait en panne.